Menu

Rester concurrentiel par le biais d’un processus de développement standardisé

Les premières standardisations se concentraient sur l’abstraction matérielle mais, en fait, la technologie moderne repose sur les logiciels.

Les processus de développement logiciel itératif permettent de fournir plus rapidement de meilleurs produits aux clients.

Les responsables du test doivent adopter des méthodes standardisées de développement logiciel itératif pour rester compétitifs.

image description La standardisation est un objectif ambitieux dans les organisations de test depuis des décennies. En 1961, D.B. Dobson et L.L. Wolff de la station de radio RCA (Radio Corporation of America) ont publié le rapport Standardization of Electronic Test Equipment. L’article présente les principes, les critères et les techniques utilisés dans l’étude et le prototypage des équipements de test d’un système de missiles polyvalent. Une grande variété de produits et d’équipements pouvant rester en service pendant 50 ans, les groupes de test de l’industrie aérospatiale et de la défense devraient mieux profiter des systèmes de test réutilisables et faciles à maintenir.

L’objectif de la majorité des premiers efforts de standardisation technologique consistait à limiter la diversité des équipements de test utilisés dans les solutions de test de toute l’entreprise. Le principal objectif atteint par RCA fut la conception et le déploiement d’un ensemble de matériel modulaire. Le matériel modulaire conduit à une réutilisation accrue des équipements, à une meilleure intégration des solutions de test, à un nombre plus faible de composants obsolètes, et à un processus plus simple de remplacement des technologies.

Les exigences en termes de sécurité, ainsi que l’évolution des technologies, imposent aux organisations de test modernes de ne pas se contenter d'une simple standardisation du matériel. Ces services se concentrent désormais aussi bien sur les couches logicielles que sur les pratiques utilisées pour les développer. Les équipes techniques de test doivent commencer le processus d'adoption et de standardisation du développement de logiciels itératifs, afin de ne pas se laisser distancer par les équipes de développement des produits et gérer le calendrier des projets dans un secteur industriel qui se modernise rapidement.

Le logiciel est l'épine dorsale de la standardisation

image description Le document RCA décrit le processus d'identification des entrées et des sorties partagées dans de multiples composants et programmes de missiles fonctionnels, afin de définir les exigences de son système matériel modulaire. Ce processus d'identification et de séparation des éléments communs, qui peuvent être traités ensemble, constitue la base de l'abstraction. Des efforts plus importants en matière de standardisation des instruments, ainsi qu'une évolution vers des technologies standard du commerce (COTS), ont conduit à des normes matérielles modulaires, telles que les VXI, PXI, PXIe et AXIe, qui sont aujourd'hui utilisées pour le test dans de nombreux secteurs industriels. Les plates-formes matérielles modulaires standard font abstraction des éléments redondants, tels que les alimentations, le refroidissement et les interfaces utilisateurs, pour se concentrer sur le test de points uniques du système.

Dans le rapport Design and acquisition of software for defense systems, le conseil Defense Science Board (DSB) déclare : « Un grand nombre de capacités fournies par nos systèmes d’armement provient du logiciel du système, et non du matériel. Cette évolution, qui consiste à passer des capacités matérielles à des capacités reposant sur le logiciel, s'accélère rapidement. » L'instrumentation moderne inclut de plus en plus de processeurs et de composants définis par logiciel, tels que les FPGA. Pour tirer le meilleur parti de ces solutions de test modernes, le fait de définir les systèmes de mesure dans le logiciel est non seulement bénéfique, mais nécessaire. Les meilleures équipes d'ingénieurs de test développent des logiciels de test abstraits qui offrent encore plus d'avantages que ceux fournis par du matériel abstrait.

Une plate-forme logicielle abstraite comprend des couches qui exécutent des fonctions spécifiques. Cela permet aux équipes de réparer et de mettre à niveau chaque module individuellement, tout en isolant d'autres couches et en préservant les mêmes entrées et sorties. « Avec des dizaines d'anciennes lignes de code utilisées pour les produits de l’entreprise, la standardisation des logiciels doit prendre en compte l’historique de chaque groupe, » indique Mark Keith, Chief Engineer, Honeywell Aerospace. « L'objectif [de l'abstraction] consiste à minimiser ou éliminer le besoin d'effectuer des modifications logicielles lorsque ce matériel obsolète est remplacé. »

« En raison de la vitesse de l’évolution technologique actuelle, 30 ans peuvent sembler une éternité. Il peut arriver que les meilleures approches actuelles ne soient tout simplement pas compatibles avec les meilleures approches du passé. »

Mark Keith, Chief Engineer, Honeywell Aerospace

Développement de logiciel moderne pour le test

Au fur et à mesure que de nouveaux produits et fonctionnalités sont lancés sur le marché actuel, il ne suffit plus d’organiser correctement une architecture de logiciel de test. Le groupe en charge des logiciels de test doit mettre en oeuvre des pratiques permettant une livraison plus rapide et plus flexible aux fabricants et aux clients. Pour fournir toutes les fonctionnalités demandées, les équipes d'ingénierie logicielle modernes adoptent des pratiques de développement logiciel itératives continues, de type Agile.

Comme l’indique le rapport du DSB, « Le principal avantage du développement itératif réside dans la capacité de détecter les erreurs rapidement et en continu, d’intégrer facilement du nouveau code et d’obtenir les commentaires des utilisateurs tout au long du développement de l’application. » Le développement logiciel itératif est désormais une pratique standard de l'industrie, et il « aidera le Department of Defense (DoD) à fonctionner dans l’environnement de sécurité dynamique actuel, où les menaces évoluent plus rapidement que le développement en cascade ne peut les gérer. »

Standardisation basée sur un développement itératif

Le développement logiciel itératif nécessite une équipe bien orchestrée qui travaille en collaboration et, tout comme l'abstraction des plates-formes matérielles et des architectures logicielles, inclut des tâches et des concepts partagés et répétés.

Les équipes qui collaborent sur le code base doivent convenir et standardiser les outils pour le contrôle du code source, les frameworks de test unitaire, l'analyse du code, la gestion du travail et le déploiement. La cybersécurité est une autre préoccupation croissante. Le rapport du DSB précise que « la vérification quotidienne du code base d’un système logiciel permet de gérer le nombre de modifications requises pour se conformer à un grand nombre de règles cybernétiques.

Dans son rapport Contracting Strategy for F-22 Modernization, l'Inspecteur général du ministère de la défense américain (DoD) déclare que « “Selon un responsable du bureau du programme, le DoD risque de perdre son avantage technologique face aux adversaires des États-Unis, et doit trouver des moyens innovants pour améliorer plus rapidement les capacités des combattants. » Le secteur de l'aérospatiale et la défense n'est pas la seule industrie dans laquelle les équipes de test peinent à fournir une meilleure technologie pour accélérer la commercialisation des produits.

Le développement itératif est une méthode éprouvée pour accélérer le développement technologique dans de nombreux domaines industriels. Alors que les équipes de test se sont concentrées sur la standardisation du matériel et sur les architectures logicielles hiérarchisées, les départements de R&D se sont tournés vers le développement de produits itératifs. Tous les aspects de la standardisation sont importants et précieux pour les services dédiés au test, mais cette standardisation doit être affinée pour fonctionner avec les pratiques actuellement en cours de développement. Les groupes chargés du test, qui adoptent des pratiques de développement logiciel de type Agile, sont prêts à profiter de cette opportunité imminente.

VALEUR AJOUTÉE DE LA STANDARDISATION

image description

Étapes suivantes

image description

Nicholas Butler,

NI Head of Aerospace and Defense Market

NI Trend Watch 2019 : Réévaluer les tendances majeures pour sécuriser votre avenir

Télécharger le rapport complet